Pourquoi passer à la cosmétique bio et naturelle ?

Conscient des diverses conséquences des produits cosmétiques non-bio, l’Homme décide alors de se tourner vers le home-made. Faute de temps, certaines personnes préfèrent simplement s’assurer de l’éthique biologique de leur marque. Malheureusement, plus de 50% de la population mondiale ne sont pas encore convaincus de l’efficacité des compléments nutritionnels contenus dans les produits BIO. À cet effet, il serait mieux de revisiter les raisons qui devraient pousser les personnes à choisir des marques cosmétiques biologiques.

Produit “BIO”: un prix extrêmement abordable

Actuellement, les produits cosmétiques ordinaires se montrent extrêmement chers. Un phénomène qui s’explique par le coût des matières premières, le prix des enseignes, et surtout la fiscalité. Cela sans énoncer le prix exorbitant des machines utilisées au sein de l’industrie du cosmétique comme les mélangeurs, les remplisseurs de flacon … De surcroît, les recherches au sujet des cellules souches en laboratoire demandent énormément de ressources financières. Un phénomène qui se développe au fur et à mesure que l’Homme se trouve addicte à la fontaine de jouvence. Cependant, il est important de savoir que l’augmentation de la demande de ce type de produit pousse les producteurs et les vendeurs à augmenter le prix de leurs produits. Outre cela, il ne faut pas oublier que les produits utilisés par une personne détermine éventuellement le rang social de celle-ci. Pour y remédier, plusieurs jeunes entrepreneurs essaient de casser ce dogme sociétal en redonnant la réelle place à la cosmétique bio et en les vendant à des prix ultra-adorables.

Opter pour des produits “BIO” pour leur efficacité 

Avec une faible efficacité, les produits synthétiques comportent également des ingrédients nocifs pour la santé. Oui, le paraben contenu dans 98% des produits cosmétiques serait apparemment l’origine du problème d’infertilité des femmes européennes. En parallèle, l’apparition des mélanomes est favorisée par l’usage des produits cosmétiques synthétiques.  À cet effet, les adeptes de la beauté commencent à se tourner vers les produits naturels afin d’éluder l’apparition des autres types de maladie. L’efficacité des produits naturels s’explique surtout par leur facilité à pénétrer l’épiderme vu qu’ils sont dépourvus de silicone. D’autre part, la cosmétique bio contient énormément de molécules anti-vieillissements (antioxydants) étant donné que leurs principes actifs ne se trouvent pas altérés par les réactions chimiques intenses en usine. Pour mieux choisir ses produits, il est fortement recommandé de faire la différence entre un produit naturel et un produit biologique. Pour information, le dernier doit comporter près de 95% d’ingrédients naturels, tandis que le premier ne se montre pas si exigeant. Par ailleurs, la cosmétique naturelle doit être approuvée par plusieurs labels avant d’affirmer être une marque éthique. D’ailleurs, les publicités mensongères sont passibles de 1.500.000 € d’amende en France.

Être écologiquement responsable : utiliser des produits “BIO”

Avant tout, il est important de noter que les produits cosmétiques sont des agents extrêmement polluants. Oui, les engins et les techniques utilisés pour l’extraction des ingrédients chimiques permettent d’illustrer cette non-conformité écologique. Sans mentionner, la finalité des boîtes et des emballages de ces produits. Un phénomène qui met en danger la faune marine. Sachez que plus d’une centaine de milliers d’animaux marins meurent chaque année à cause des déchets humains. De plus, le reste des bocaux sont par la suite filtrés par l’océan, et empoisonne ensuite les animaux terrestres qui se nourrissent des animaux marins. Promouvoir la cosmétique naturelle pousse indirectement les jeunes entrepreneurs à opter pour l’agriculture bio. À titre informatif, cette méthode de production réduit grandement l’utilisation des intrants chimiques afin de préserver les consommateurs de leurs conséquences. D’autre part, il y a également les animaux (abeilles) qui se nourrissent des produits agricoles qui seront épargnés par ces intrants. Une suite logique qui préserve les agents pollinisateurs à effectuer leur rôle de conservateur de la diversité biologique.  Au demeurant, l’option “BIO” serait l’unique solution de pouvoir continuer à produire et à consommer massivement sans porter atteinte à l’environnement.

Le “BIO”: la nouvelle tendance du XXIe siècle

Les militants écologiques devront profiter de la tendance “BIO” pour promouvoir la production de tous types de produits cosmétiques. Cette mode ne devrait pas uniquement se porter sur l’efficacité de chaque complément nutritionnel des ingrédients naturels mais surtout sur la tendance verte. À titre d’exemple, les magasins se détachent peu à peu des emballages en plastique pour laisser place aux papiers kraft. Par ailleurs, les lois françaises deviennent de plus en plus strictes concernant ce domaine afin d’atteindre une consommation 100% BIO en 2030. Pour ce faire, les jeunes entrepreneurs préfèrent se développer dans un environnement ultra-biologique vu que la France est en train d’investir plus de 5 milliards d’euros dans des projets écologiques. En parallèle, l’Homme se conscientise peu à peu sur le choix de leurs produits et ne se laisse pas simplement influencer par des images publicitaires. Vers cette voie, l’Homme ne tardera pas à adopter une philosophie de vie bien plus éco-responsable.